Conseil polar du vendredi soir

Le conseil lecture du festival Nuit blanche du Noir pour une fin de semaine à écouter …
Le chant de l’assassin (R.J. Ellory)

Juillet 1972. Henry Quinn, 21 ans, s’apprête à quitter la prison de Reeves au Texas après avoir purgé une peine d’un peu plus de trois ans. Il ne s’imagine pas que la promesse solennelle qu’il vient de faire à son co-détenu, l’ex chanteur de country à succès Evan Riggs, va l’attirer dans les dédales les plus sordides de l’âme humaine. Pourtant, il s’agit de pas grand chose: juste remettre une lettre à la fille de Riggs, dont par ailleurs celui-ci ignore jusqu’au prénom. Mais Henry Quinn, lui-même chanteur débutant, doit la vie à Riggs et, dans ce cas-là, une promesse c’est une promesse qu’il va vouloir tenir jusqu’au bout, quitte à affronter le shérif Carson Riggs, frère de l’autre, bien déterminé à ne pas laisser ce blanc bec venir remuer le passé et, partant, la merde qu’il a si bien réussi à enfouir. C’est compter sans la détermination de Henry qui, aidé par la futée (et mignonne) Evie Chandler, va affronter les très sombres secrets de la ville de Calvary sans faiblir.

Quand on demande à Luis Sepúlveda ce qui caractérise les (très) bons  auteurs de romans noirs, il a coutume de dire qu’il faut de l’engagement, de l’humour et une capacité sans limite à raconter des histoires où l’exceptionnel  se mêle à la réalité du quotidien. R.J. Ellory accomplit ce miracle d’ajouter à  ces trois éléments un sens de la structure narrative à vous couper le souffle et une écriture de surdoué qui vous embarque dans des histoires aussi sombres que tourmentées en même temps qu’atrocement humaines. Avec ce qu’il faut de résilience et d’espoir pour que le monde continue à tourner dans sa noirceur insondable et que le lecteur échappe à la tentation du pessimisme. Inutile de préciser que les chroniqueuses du festival Nuit blanche du Noir se sont littéralement laissé hypnotiser par le chant (country) de l’assassin! (CD)

Le chant de l’assassin, R.J. Ellory, Sonatine 2019, traduit de l’anglais par Claude et Jean Demanuelli.

Vous pouvez télécharger Le chant de l’assassin à partir de Librel, le portail numérique des libraires francophones de Belgique; il vous en coutera 14,99 euros. Téléchargement immédiat.
Ou achetez la version papier chez votre libraire habituel!
Cet article est soumis à la loi sur la reproduction. Autorisation à demander à inculq@gmail.com

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.