Les polars des Dames

Avant le festival Nuit blanche du Noir, les Dames du polar  vous proposent quelques conseils polar coup de cœur, du genre qu’elles emporteraient sur une île déserte, et vous invitent à venir les retrouver après-demain dimanche 10 novembre dès 19h au Mundaneum de Mons pour papoter polar et noir!

Le coup de cœur de Marie-France (Présidente) : Le dresseur d’insectes d’Arni Thorarinsson
Akureyri, Islande. Einar, enquête pour son journal sur une maison «hantée», où une équipe de cinéma américaine veut tourner un film, Hot Ice ! Mais le cadavre d’une jeune inconnue blonde est retrouvé immergé dans la baignoire! La médium, qui communiquait avec les fantômes de la maison, est assassinée à son tour. Tout bascule. Passionnant roman de la mutation sociale et des perturbations qu’elle entraine, dans un environnement totalement dépaysant !

Le coup de cœur  de Anne H (chargée des relations avec la Ville de Mons et l’UMONS) : M, le bord de l’abîme de Bernard Minier
Vous pensez que technologie et intelligence artificielle sont en train d’éroder nos libertés ? Vous redoutez d’être surveillé en permanence par des machines ? Vous allez être servi ! Bernard Minier nous plonge dans un suspense haletant : meurtres et suicides suspects s’enchaînent au sein du personnel du géant chinois du numérique, Ming.

Le coup de cœur de Christine (secrétaire et programmatrice): Je suis Pilgrim de Terry Hayes.
Héros, traitres, suspense, espionnage, enquêtes, destins exceptionnels, terrorisme, contreterrorisme, des bons (américains), des méchants (les autres), donc un poil de manichéisme, 900 pages de rebondissements haletants à travers le monde. Bref, tout ce qui fait le plaisir du genre ! Impossible à lâcher !

Le coup de cœur de Françoise ( LA trésorière): Le silence des loups de Eric Robinne.
Thriller au cœur de la montagne, trois cadavres, une langue tranchée, deux personnages avec des histoires entrelacées, une action qui les entraine dans un engrenage aussi dangereux qu’implacable, clonage, méthodes nazies…un roman qui ravira les amateurs de rebondissements et de sensations fortes.

Le coup de cœur de Anne V (Vice-présidente) : L’outsider de Stephen King.
Le professeur Maitland, accusé du meurtre d’un élève, clame son innocence. Malgré un solide alibi, tout l’accuse. Peu à peu, l’inspecteur Anderson doute. Aidé par Holly Gibney, (rencontrée dans Mr. Mercédes et Fin de Monde),  il devra entrer dans l’esprit des personnages, et sonder, sans barrières, leur pensées et leurs âmes pour trouver la solution. Monstrueuse, évidemment. Quand Stephen King mélange polar et surnaturel, c’est détonnant!

  • Le dresseur d’insectes, Arni Thorarinsson. Traduit de l’islandais par Eric Boury. Métailié, 2008, et Points, 2009. Edition numérique sur Librel.
  • M, le bord de l’abîme, Bernard Minier. XO, 2019.  Sur Librel.
  • Je suis Pilgrim , Terry Hayes. Traduit de l’anglais par Sophie Bastide-Foltz. JC Lattès (2015) et Livre de poche (2016). Sur Librel.
  • Le silence des loups, Eric Robinne.  Nouvelles Plumes (2014) et Pocket (2015). Sur Librel.
  • L’outsider, Stephen King. Traduit de l’anglais par Jean Esch. Albin Michel, 2019.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.