Conseil lecture pour la Nuit blanche du Noir

Un conseil polar du Festival Nuit blanche du Noir pour éviter que…
Les vieux ne parlent plus  (Vincent Engel)

La grande pandémie avait tout emporté sur son passage: de la confiance dans un monde d’ouverture, d’échanges et de brassage de populations, jusqu’à une économie de marché désormais effondrée et en ruines. C’était les vieux, évidemment, qui avaient payé le prix fort. Regrettable mais assez logique en somme. Alors, poussant cette logique à son terme, Maître Alexandre Geoffroy, avocat spécialisé dans la gestion de patrimoine, s’était chargé de rédiger le cadre de loi d’un nouveau mode d’organisation sociale dont le fleuron étaient les VSA, Villages de Santé pour les Aînés, où, moyennant la cession de leurs avoir à l’Etat, les seniors pourraient couler des jours heureux dans un décor de club méd de luxe.

Désormais, après quelques années de mise au point,  le projet est concrétisé et les premiers villages s’ouvrent. Les spots publicitaires destinés à vanter les mérites et la qualité de vie des Villages abondent. Pourtant, Maître Geoffroy n’est pas dupe du sort réservé aux aînés. Et il envisage d’ailleurs de « planquer » sa vieille mère aux Seychelles. Mais avec la mort suspecte d’un de ses patients, père de député, les ennuis commencent. Et une drôle d’enquête démarre.

Avec cette dystopie vraiment noire, Vincent Engel nous ramène évidemment à notre présent et à la crise sanitaire que nous traversons, dans laquelle, en effet, les vieux n’ont plus eu d’autre solution que – pour évoquer la chanson de Brel à laquelle le roman emprunte son titre –  d’aller « du lit au lit »,  et souvent pour y mourir seuls. D’ailleurs, le cynisme de son héros, Maître Geoffroy, n’est pas sans rappeler certains de nos politiques au plus fort de la crise. Mais, ce qui est le plus angoissant dans ce roman, c’est que Engel nous plonge dans une société (si peu futuriste et si proche de la nôtre, en somme) où la vie perd complètement la valeur que les civilisations actuelles ont tenté de lui donner. L’argent et la réussite personnelle sont devenus les vrais et uniques repères. La mort des vieux est réduite à épiphénomène qu’il vaut mieux occulter sous des images clinquantes d’apparentes vacances de luxe. Ca fait froid dans le dos. Personne ne veut de ça! Allez, si vous les avez encore, courez embrasser vos vieux parents et dites leur que les VSA ce n’est encore que dans l’imagination d’Engel.

Jusqu’à quand? (CD)

Vincent Engel sera en rencontre au Festival Nuit blanche du Noir le mercredi 11 novembre.

Les vieux ne parlent plus, Vincent Engel. 2020. Ker Edition.

Il vaudrait mieux acheter vos livres chez votre libraire, parce qu’il a besoin de vous! Sinon, téléchargez  Les vieux ne parlent plus sur le site de Librel, le portail numérique des libraires francophones de Belgique.

Ce texte est soumis à la loi sur la reproduction. Autorisation à demander à Inculq


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.