Le conseil polar du vendredi soir

Le conseil lecture du Festival Nuit blanche du Noir pour une fin de semaine sans Carnaval où l’on a dû mettre…

Bas les masques (Pieter Aspe)

Résultat de recherche d'images pour "bas les masque aspe albin michel"En 2021, le Carnaval de Blankenberge qui aurait dû se tenir de ces jours-ci, n’aura, évidemment, pas lieu. Alors, pour compenser,  plongez-vous dans ce roman de Aspe car la belle Katja est justement retrouvée assassinée lors du carnaval de Blankenberge.  Van In est chargé – évidemment – de l’enquête.  Blankenberge est un village (où vit aujourd’hui l’auteur) : tout le monde se connaît.  Luc Catrysse, l’inspecteur de la police locale avec lequel le commissaire Van In et son adjoint, et néanmoins ami, Versavel doivent collaborer, connaît bien le jeune Joris Mareel.  Celui-ci est le dernier à avoir vu Katja vivante et les soupçons se tournent rapidement vers lui.  A 18 ans, Joris est un jeune homme effacé et un peu simple, amoureux transi de la belle Katja sans que cela ne soit réciproque.  Joris est introuvable.  Sa mère déclare ne pas savoir où il se trouve mais elle semble cacher pas mal de choses dont, notamment, l’identité du père de Joris.  Luc Catrysse  a entretenu il y a bien des années une relation avec la mère de Joris.  C’est sans doute ce qui explique son comportement protecteur vis-à-vis du jeune homme, ce qui ne facilite pas l’enquête.

Qui pourra retrouver Joris ?  Est-il coupable ?  L’enquête se déroule à Bruges, à Blankenberge bien sûr mais aussi en Angleterre.  Elle est complexe, démêlant son intrigue sur fond de prostitution et d’enlèvement avec demande de rançon.    Pieter Aspe produit un polar presque chaque année dans lequel il met en scène le commissaire Pieter Van In et  Guido Versavel, à Bruges, la ville que l’auteur a très longtemps habitée.   Les exubérances de Van In sont compensées par le flegmatisme de Versavel.  Jamais moralisateur, Guido tente de ramener son commissaire à un mode de vie un peu plus sain.  Mais il y a du chemin à parcourir : Van In travaille beaucoup, Van In boit beaucoup (surtout de la Duvel), Van In fume beaucoup…  Et les excès de ce fort en gueule font tanguer son couple. Sa femme, Hannelore Martens, juge d’instruction, a besoin d’air, elle voudrait reprendre des études et bénéficier d’un partage plus équilibré des tâches ménagères et d’éducation des enfants.  Les addictions de Van In perturbent cette recherche d’équilibre.

Ces personnages attachants malgré leurs défauts sont présents dans différents romans de Pieter Aspe.  A chaque fois, une enquête complexe occupe les protagonistes. On voudrait agir et arrêter Van In dans sa trajectoire destinée à terminer dans le mur.  C’est parce que les personnages sont attachants qu’on voudrait les sauver d’eux-mêmes… (AH)

 

Bas les masques. Pieter Aspe. Albin Michel 2016 et Livre de poche 2018. Traduit du néerlandais par Emmanuèle Sandron.

Les librairies sont toujours ouvertes! Vous trouverez ce livre chez votre libraire habituel! sinon,  commandez Bas les masques et la plupart des autres romans de Pieter Aspe sur Librel, le site des libraires francophones indépendants de Belgique.

Ce texte est soumis à la loi sur la reproduction. Autorisation à demander à inculq@gmail.com

 

 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.