Le conseil polar du vendredi soir

Le conseil lecture du Festival Nuit blanche du Noir pour passer une fin de semaine à …

La chasse (Bernard Minier)

Un type au volant de sa voiture, dans la nuit, tard. Il est près de la somnolence. Quand il heurte le cerf de plein fouet, il n’est frappé que par une seule chose : les yeux, remplis d’une peur indicible, humaine. Les policiers arrivés sur place doivent se rendre à l’évidence : c’est bien un jeune homme, la tête couverte d’un énorme masque de cerf, qui gît sur cette route, probablement traqué comme une bête, à l’arbalète, dans une chasse où le gibier n’a plus rien d’animal. Et, sur son torse, on a littéralement gravé le mot JUSTICE. Servaz est chargé de l’enquête, avec ses fidèles Espérandieu et Samira et un nouveau venu, l’étrange et séduisant Rafaël Katz. Très vite, ils comprennent que le meurtre de Moussa Sarr, est probablement lié à sa libération anticipée alors qu’il était accusé de viol. Des justiciers voudraient-ils faire le ménage et liquider les petites frappes libérées bien trop vite selon eux ? Et des policiers sont-ils vraiment impliqués dans cette chasse purificatrice ? Une fois de plus Servaz se retrouve confronté au mal absolu.

Mais en ce 27 octobre 2020, un autre mal frappe Toulouse et le monde : la pandémie et son cortège de (re)confinement, de masques, de morts, de souffrance, de faillites, de fermetures, d’épuisement. C’est donc aussi le Mal social dont Servaz est entouré, un mal qui ronge une société apparemment en manque de repères, en totale déliquescence et qui n’a plus de réponses adéquates à fournir à ses citoyens. Toulouse s’embrase. Les flics sont épuisés par des attaques journalières. Et Servaz, en plus, doit accepter que Léa, la femme qu’il aime, parte pour un an soigner les enfants au Burkina Faso. Bref, les mondes s’écroulent. L’intégrité et la rigueur de Servaz survivront-elles à ces bouleversements ?

L’enquête de Servaz, concentrée sur la première semaine du reconfinement de novembre 2020, est l’occasion pour Bernard Minier de se livrer à une véritable radiographie de la société française de ces six derniers mois. On sent son urgence à nous livrer le roman du confinement dans son immédiateté brutale, et à nous emmener dans tous les recoins des profondeurs noires même si, pour l’accompagner, nous devons laisser de côté nos préjugés et les balises qui nous rassurent. Une lecture dont on sort ébranlé et qui nous impose la lucidité face aux réalités du moment. Mais, à la fin, il peut y avoir l’espoir. (CD)

La chasse. Bernard Minier. XO. 2021.

Les librairies sont toujours ouvertes! Vous trouverez ce livre chez votre libraire habituel! Sinon,  commandez La chasse sur Librel, le site des libraires francophones indépendants de Belgique.

Ce texte est soumis à la loi sur la reproduction. Autorisation à demander à inculq@gmail.com


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.