Le conseil polar du vendredi soir

Le conseil lecture du festival Nuit blanche du Noir pour passer une fin de semaine exotique avec …

Les princes de Sambalpur ( Abir Mukherjee)

Peut-être vous souvenez vous qu’ici même nous vous vantions les mérites de L’attaque du Calcutta-Darjeeling, le premier roman traduit en français de Abir Mukherjee . Nous y faisions la connaissance du Capitaine Sam Windham envoyé à Calcutta, en 1919,  pour rénover les services de police sous les ordres de Lord Taggart. Sa première enquête menée avec l’aide du sergent indien Sat Banerjee, a été un succès. Désormais, il partage le logement de Sat et s’intègre chaque jour davantage à la vie indienne. Mais il est toujours accro à l’opium.

Les princes de Sambalpur - Abir Mukherjee • Éditions Liana Levi

Ce jour-là, il est envoyé en mission, avec Sat, auprès de son Altesse Sérénissime Adir Sigh Sai, le prince héritier du royaume de Sambalpur afin de découvrir qui a pu lui envoyer des messages d’avertissement. Mais sur la route de l’hôtel, le Prince est abattu. Et même si Windham dépense une énergie folle pour courir aux trousses de l’assassin, celui-ci lui échappe et se fond dans la foule compacte d’une procession en l’honneur du dieu Jagannath. Sat, grand ami du Prince depuis qu’ils ont fait leurs études en Angleterre ensemble, est mandaté pour ramener le corps jusqu’au royaume de Sambalpur. Evidemment Windham ne peut s’empêcher de prendre quelques jours de congé pour l’accompagner. A sa grande surprise, le vieux Maharajah l’encourage à enquêter sur la mort de ce fils qu’il chérissait. Sam découvre alors un monde bien différent de celui de Calcutta car, ici, la richesse semble être sans limite, comme les mines de diamant qui font la réputation du royaume et attisent toutes les convoitises. Sat et Sam vont devoir faire preuve d’ingéniosité pour découvrir qui a commandité le meurtre du prince. Et ce ne sera pas simple de démêler l’écheveau des tensions entre les communautés anglaise et indienne, des jalousies entre les femmes et les enfants du Maharajah, des pratiques de dévotion au dieu Jagannath, des intérêts économiques et politiques des uns et des autres,… Et si la clé du mystère se trouvait au cœur du zenana, le harem du Maharajah ? L’amour, donc ?

A nouveau, Abir Mukherjee nous plonge avec humour dans une enquête palpitante qui nous fait découvrir un univers étonnant auquel nous sommes très peu habitués et dont, comme Sam, nous ignorons les codes. Ici encore, les univers des sociétés en présence (anglaise et indienne) semblent aux antipodes et c’est ce choc qui fait l’originalité du récit de Mukherjee, toujours très documenté et passionnant.  Plus encore que dans son premier roman, on sent combien les Indiens des castes supérieures, souvent formés en Angleterre, sont écartelés entre les deux civilisations. Et comment le flegme britannique se fracasse sur la tradition indienne.  Mais, au-delà de la couleur locale, c’est vers une vraie réflexion sur les rouages des civilisations et l’échec annoncé des colonisations qu’il nous entraine. Bref, on vous l’avait déjà dit : lisez Mukherjee et vous comprendrez mieux le monde. (CD)

Les princes de Sambalpur, Abir Mukherjee. 2020. Liana Levi Editions. Traduit de l’anglais par Fanchita Gonzalez Batlle.

Les librairies sont heureusement toujours ouvertes! Vous trouverez ce livre chez votre libraire habituel! Sinon,  commandez Les princes de Sambalpur sur Librel, le site des libraires francophones indépendants de Belgique.

Ce texte est soumis à la loi sur la reproduction. Autorisation à demander à inculq@gmail.com


Une réflexion sur “Le conseil polar du vendredi soir

Répondre à Collectif Polar : chronique de nuit Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.