Conseil polar spécial Festival

Le conseil lecture du Festival Nuit blanche du Noir pour une fin de semaine à regarder le  

Manhattan Sunset (Roy Braverman)

Braverman nous avait déjà promenés des Appalaches à La Louisiane en passant par l’Alaska, avec la trilogie Hunter, Crow et Freeman, publiée chez Hugo Thriller. Avec Manhattan Sunset, il poursuit son périple américain à  New York, dans le quartier de Flushing où l’inspecteur Donnelli, dit Donut, et son collègue  Pfiffelman alias Pfiff, découvrent une scène de crime particulièrement atroce : une gamine d’une dizaine d’années gît, méconnaissable, dans la casse d’un ferrailleur, le visage et les mains atrocement brûlés. Ça discute ferme entre partenaires qui n’ont pas la même approche. Sauf que… Pfiff est mort il y 3 semaines, abattu froidement lors d’une perquisition, alors que son collègue tardait à le rejoindre, retenu par un accrochage avec un vélo ! Pour Donnelli, c’est un coup terrible car c’est la deuxième fois qu’il perd un partenaire : il y a quinze ans, Novak s’était fait descendre et là aussi, Donelli était en retard ! Désormais, Pfiff l’accompagne partout et exige de son collègue qu’il fasse la lumière sur sa mort !

Manhattan Sunset - Roy Braverman - Babelio

Quand son ex-femme est abattue ainsi qu’un de ses vieux copains, Donelli se dit qu’il doit être au centre de ces meurtres et que celui de Pfiffelman n’est peut-être pas dû au simple hasard. Tout semble désigner une vengeance. Mais qui pourrait bien en vouloir à Donut au point de faire le vide autour de lui ? Voudrait-on aussi l’empêcher de résoudre l’affaire de la fillette défigurée ?

Braverman nous plonge au cœur le plus sombre de New York pour des moments d’une violence extrême aussi bien que des instants de tendresse inattendus. Il nous montre, sans fard, des pans de vies décomposées mais il nous offre aussi des moments de pleine humanité qui étreignent l’âme.  Rien ne manque dans cette écriture protéiforme, ni l’engagement, ni le rythme, ni l’humour ni l’étonnante poésie déployée pour nous faire vivre le spectacle flamboyant du Manhattanhenge sur la 42è rue. Et nous donner l’envie d’y assister le prochain 13 juillet ! (CD)

Roy Braverman sera au Festival Nuit blanche du Noir le 10 novembre 2021.

Vous trouverez ce livre chez votre libraire habituel, évidemment! Sinon, commandez Manhattan Sunset sur Librel, le site des libraires francophones indépendants de Belgique.
Ce texte est soumis à la loi sur la reproduction. Autorisation à demander à inculq@gmail.com.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.