23 avril … J’offre un livre à un enfant! Et pourquoi pas un polar?

Le 23 avril, c’est la journée mondiale du livre.

Pour l’occasion, participez à la campagne J’offre un livre à un enfant, une initiative des éditeurs de livres jeunesse et scolaires de la Fédération Wallonie-Bruxelles, en partenariat avec l’Association des Éditeurs Belges , la Foire du Livre de Bruxelles et le Centre de littérature de jeunesse de Bruxelles.

Et pourquoi pas offrir un polar? De nombreux éditeurs belges et français proposent des collections polar ou thrilleur à l’intention des plus jeunes:

Mouche, Neuf (diverses collections de l’École des loisirs) dès le plus jeune âge et jusqu’aux jeunes ados
Mini Syros, dès 7ans
DoAdo (Le Rouergue), dès 9 ans
Heure noire (Rageot), dès 10 ans
Zone J (Mijade)

Cherub, et autres séries (Casterman)  ou Courants noirs (Gulfstream) pour les ados
Et bien d’autres…

Des auteurs de littérature jeunesse comme Frank Andriat, Timothée de Fombelle ou Jo Witek adorent ce genre mais on y retrouve aussi des auteurs de polars pour adultes comme Carly Férey, Jean Hugues Oppel, Marin Ledun, Patrick Delperdange et même… Harlan Coben! C’est dire!

 

Ce texte est soumis à la loi sur la reproduction. Autorisation à demander à inculq@gmail.com

 

Publicités

Quais du polar 2018 : 13ème édition

Le festival Quais du Polar de Lyon, créé en 2005, est devenu un rendez-vous incontournable du polar, où se côtoient les professionnels du livre et les lecteurs du grand public. Entre la Saône et du Rhône, qui rendent son climat parfois brumeux et humide, propice à la rêverie autant qu’à la noirceur, entre ses théâtres, ses librairies, ses bouchons ou ses cavistes, Lyon s’affirme chaque jour un peu plus comme un centre de culture en mouvement, préoccupé par l’art du bien vivre.

Si le polar a trouvé une place de choix c’est probablement aussi parce que Lyon est le lieu de naissance de l’anthropologie criminelle, des méthodes d’enquête scientifique modernes, de la médecine légale et de … Frédéric Dard !

Pendant trois jours, du vendredi 6 au dimanche 8 avril 2018, le 13ème festival accueillera de très grands noms étrangers comme Harlan Coben, Deon Meyer, Ian Rankin, Donato Carrisi ou Camilla Lackberg mais aussi des stars françaises comme Franck Thilliez, Bernard Minier, Caryl Férey ou Michel Bussi. Et quelques auteurs peut-être moins médiatisés mais que la NbdN apprécie comme Sonia Delzongle, Franck Bouysse, Odile Bouhier, Thierry Bourcy,…

Dans 5 lieux principaux, Quais du Polar propose :

  • des librairies généralistes où dédicacent les auteurs invités au Palais du Commerce (point accueil et la Grande Librairie Polar, auteurs en signatures) ;
  • des stands spécialisés à l’Hôtel de Ville (point accueil et des bouquinistes, disquaires et librairies spécialisées, conférences et animations) ;
  • des rencontres et conférences à L’Amphi, La Chapelle de la Trinité, Les Célestins – Théâtre de Lyon, Théâtre Nouvelle Génération – Les Ateliers

Le festival s’étend donc sur l’ensemble de la ville ! Et il est entièrement gratuit, à l’exception des projections de films et de certains événements dans les cinémas et musées partenaires.

Gageons que les grèves de la SNCF n’auront pas raison de l’enthousiasme des lecteurs qui viendront de partout pour participer à ce qui est considéré désormais comme LA grande fête du polar!

 

 

 

Neufs de Pâques

Parmi les œufs à chercher au jardin (ou sur la terrasse) dimanche prochain, pourquoi ne pas cacher aussi quelques polars recommandés par la NbdN ? Pour mélanger ambiance de Pâques et 1er avril,  voilà, en vrac, neuf titres sortis tout récemment en poche et dont on vous reparlera certainement!

Chacun sa vérité de Sara Lövestam (traduit du suédois par Esther Sermage), Robert Laffont, 2018 (Etonnant et attachant polar suédois qui, par chance, ne ressemble à aucun autre polar nordique!)

Dusk, Sébastien Bouchery, Pocket, 2018. (Un polar au temps du western, amusant et instructif avec un twist final forcément … déroutant).

Je te vois de Clare Mackintosh, (traduit de l’anglais par Françoise Smith), Le livre de poche, 2018. (Très attendu, le nouveau roman de Clare après le superbe « Te laisser partir » !)

La dernière nuit à Tremore Beach de Mikel Santiago, (traduit de l’espagnol par Delphine Valentin) Babel noir, Actes Sud, 2018 (Enfin, sortie en poche du premier best-seller de l’invité de la Nbdn 2017 !)

La montagne rouge d’Olivier Truc, Métailié, Points, 2017. (La suite – attachahte – des aventures de la police des rennes, avec Nina et Klemet.)

Il était une fois l’inspecteur Chen de Qiu Xialong (traduit de l’anglais par Adélaïde Pralon), Liana Lévi, Points, 2017. (Probablement le plus personnel et le plus émouvant de toute la série consacrée à Chen).

Mörk de Ragnar Jónasson, (traduit de l’anglais, d’après l’islandais, par Philippe Reilly), Points, 2018. (Si vous avez aimé Snjór, précipitez-vous pour lire Mörk ! Huis clos et puzzle façon islandaise.)

Récidive de Sonia Delzongle, Folio policier, 2018. (La profileuse Helen Baxter à la recherche de ses origines. Flippant !)

Zone d’anomalie de Andriy Kokotukha (traduit de l’ukrainien par Iryna Dmytrychyn), Michel Lafon, Pocket, 2018. (Humour déjanté et intrigue délirante, un ovni parmi les polars classiques, pour le plaisir de la découverte).