Invitation aux lecteurs

L’asbl InCulQ, au sein de laquelle se développe le projet NbdN,  est partie d’une évidence géographique:  la ville de Mons, où se trouve son siège social, est traversée par la Trouille. Cette rivière prend sa source à Grand Reng, traverse la frontière française puis revient en Hainaut et sillonne les campagnes pour se balader (canalisée) dans la ville de Mons, avant d’affluer dans la Haine à Jemappes. Ainsi, par le plus grand des hasards sémantiques, la Trouille traverse Mons avant de déferler dans la Haine ! Et, quand on sait que le ruisseau du Pire est un autre affluent du bassin de la Trouille, l’idée s’impose ! Ce qui unit la trouille, la haine et le pire, c’est … le POLAR ! Ce constat répondait en tous points au souhait des membres du conseil d’administration d’InCulQ d’organiser une immersion montoise autour du polar, ancré/encré au quotidien dans le tissu urbain.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s