Conseil polar du vendredi soir

Un conseil polar du Festival Nuit blanche du Noir pour une fin de semaine ambiguë où…

Il était deux fois (Franck Thilliez)

Julie, la fille du gendarme Gabriel Moscato, disparaît en 2008, à l’âge de 17 ans. Dans la nuit du 9 au 10 avril 2008, après un mois de recherches infructueuses, terré dans la chambre 29 de l’hôtel de la Falaise, à Sagas, Gabriel passe en revue le registre des clients inscrits à l’hôtel au moment de la disparation de sa fille. Le lendemain, il se réveille dans la chambre 7. Douze ans  ont passé. Il est atteint d’une amnésie psychogène atypique. En raison d’un choc psychique, Gabriel a effacé de sa mémoire douze ans de sa vie qu’il doit littéralement reconstituer . Très vite, il est confronté à une réalité qui le dépasse: en 12 ans, son visage a changé, il a divorcé, son collègue Paul Lacroix, devenu capitaine et à qui il a fracassé le genoux , est remarié avec sa femme Corinne, Louise Lacroix, l’amie de Julie, est devenue gendarme, quant à lui il a quitté Sagas,  il vit dans le nord de la France, mais, pis que tout, l’enquête sur la disparition de Julie a été classée. Or il est persuadé que, s’il est revenu à l’hôtel de la Falaise, c’est parce qu’il était sur une piste! Gabriel entreprend alors de reconstruire les éléments de l’enquête qu’il menait avant son amnésie. Avec l’aide de Paul, conscient de son désarroi, il remonte les pistes. Jusqu’à la secte des xiphopages, composée d’un écrivain, d’un photographe, d’un peintre et d’un bien étrange sculpteur, pour qui art et meurtre sont deux entités indissolublement liées.

Est-il besoin de dire que Thilliez est un maître en matière d’intrigue complexe et déroutante qui mystifie le lecteur? Ce nouveau roman ne faillit pas à sa réputation. Devoir redécouvrir ce que l’on est, ne plus avoir la maîtrise de son passé et ignorer comment soi-même et le monde ont évolué pendant ce temps qui vient de s’effacer, c’est une approche qui complexifie encore ce réel si difficile à appréhender en temps normal. Thilliez nous donne ainsi une vraie leçon d’humilité et de relativité. Sa critique de l’art contemporain est cinglante, elle donne avec intelligence la mesure de la dérive démente de certains prétendus artistes ou auteurs,  pour qui la souffrance, l’horreur, la mort, sont de plus beaux objets artistiques que la vie. Un Thilliez renouvelé et passionnant que vous ne pourrez pas … oublier! (CD)

Il était deux fois, Franck Thilliez. 2020. Fleuve Noir.
Il vaudrait mieux acheter vos livres chez votre libraire, parce qu’il a besoin de vous! Sinon, téléchargez Il était deux fois sur le site de Librel, le portail numérique des libraires francophones de Belgique.

Ce texte est soumis à la loi sur la reproduction. Autorisation à demander à inculq@gmail.com


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.