Le conseil du vendredi soir : ceci n’est pas un polar

Le conseil lecture du Festival Nuit blanche du Noir pour passer une fin de semaine à feuilleter …

Le dictionnaire amoureux du polar (Pierre Lemaitre)

Comment décrire un dictionnaire amoureux ? Dans le sien consacré au polar, Pierre Lemaitre explique d’entrée ses choix arbitraires par… le pifomètre.  C’est en écrivain et en lecteur que Lemaitre pose ses choix.  Une partie seulement de ce qu’il aime s’y retrouve.  Il ne s’agit pas d’une photo instantanée de la littérature polardeuse mais bien d’un petit film qui résulte de l’accumulation d’entrées glanées par l’auteur au fil de ses lectures.  On a la joie d’y retrouver ce qu’on connait mais aussi le plaisir de la découverte.

Dictionnaire amoureux du polar - broché - Pierre Lemaitre, Christian De  Metter - Achat Livre ou ebook | fnac

Plus que comment décrire un dictionnaire amoureux, il faut se demander comment le lire.  Au Festival de la Nuit blanche du Noir, on adore les dictionnaires mais un dico ne se lit pas comme un roman.  Trop lourd pour le poser sous sa poitrine en position horizontale du lecteur au lit…  Barbant d’une traite à cause de ce sentiment de travail à la chaîne : après le A, le B… après le M, le N…  Quand est-ce qu’on arrive au Z ?

Ce dico amoureux du polar, on aime le laisser traîner.  Il faut se la garder à portée de main pour y faire une bonne pioche de temps en temps.  Au hasard, on tire une entrée en rentrant du boulot : Westlake (Donald E. – p. 769 et svtes).  On vient de vous dire « Au hasard », ne cherchez pas le lien.  Tante Agathe vient passer l’après-midi à la maison et elle pique du nez dans le canap pour digérer son petit morceau de tarte et hop, on en profite pour lire « Nous avions un rêve » (Lamar – p. 499 et svtes) pour ne pas la réveiller.  Aux toilettes, un jour où on n’est pas pressé : Jonquet (Thierry – p. 354 et svtes) et comme on prend son temps, on enchaîne sur Kellerman (Jonathan).  Au hasard, on vous a dit !  On doit patienter dans la voiture pendant la leçon de solfège du petit dernier, on embarque son dico : Willocks (Tim – p. 776 et svtes), Bête qui sommeille (La – p. 55), Bouysse (Franck – p. 68 et svtes), Le Corre (Hervé – p.377 et svtes), McDermid (Val – p. 456 et svtes), Petit boulot (Un – p. 556 et svtes).  C’est long cette leçon de solfège.  Enfin retour à la maison : ne pas oublier son dico sur le siège de la bagnole.  Après le repas, allez hop, encore un petit dernier pour la route : Incardona (Joseph – p. 327 et svtes).  Connais pas du tout celui-là mais Lemaitre sait donner envie.  Demain, ne pas oublier de passer chez le libraire pour se procurer Soustraction des possibles.

Ce dictionnaire amoureux du polar est une mine d’or.  Ne cherchez rien, vous pourriez être déçu.  Laissez-vous emporter.  Vous jubilerez au souvenir de ce que vous avez lu et vous vous impatienterez de ce qui est encore pour vous une nouveauté.

Mille mercis, Pierre, notre grand Maître. (AH)

Dictionnaire amoureux du polar. Pierre Lemaitre. Plon, 2020.

Les librairies sont heureusement toujours ouvertes! Vous trouverez ce livre chez votre libraire habituel! Sinon,  commandez Dictionnaire amoureux du polar sur Librel, le site des libraires francophones indépendants de Belgique.

Ce texte est soumis à la loi sur la reproduction. Autorisation à demander à inculq@gmail.com


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.