Le conseil lecture du vendredi soir

Le conseil lecture du #Festivaldepolar Nuit blanche du Noir de #Mons pour une fin de semaine à écouter

Le chant d’Haïganouch (Ian Manook)

Après la terrible épopée qui les a amenés en France et que Manook nous avait racontée dans son  superbe  et terrible roman L’oiseau bleu d’Erzeroum, Agop, sa femme et leurs amis se sont installés à Paris et y vivent une vie relativement agréable. Mais Agop est taraudé par le souvenir de l’Arménie et quand Staline, à travers le parti communiste français, offre l’opportunité aux Arméniens qui le souhaitent de venir participer à la reconstruction de leur pays, Agop n’hésite (presque) pas et embarque sur le Rossia le bateau soviétique affrété pour l’occasion. Il laisse derrière lui femme, enfants et amis mais il est persuadé que très vite, ils le rejoindront pour construire une vie meilleure. Agop n’imagine même pas l’enfer qu’il va découvrir à son arrivée, entre famine, misère, privation de liberté, des camps d’Erevan aux goulags, ni les années de souffrances qui vont suivre. Mais Agop est habité d’une folie intérieure qui l’aide à se sortir des situations les plus folles jusqu’à ce que l’épuisement guette.

De son côté, Haiganouch devenue, en Union soviétique, une  poétesse de renom,  est désormais la cible de la police politique qui après avoir tué son mari et embarqué son fils, la déporte vers les terres mortifères de la Sibérie.

En France, HaÏgaz tente tout ce qui est possible pour aider son ami. Mais la volonté ne fait pas tout ! Le temps passe, la douleur des uns et des autres augmente autant que le délire du monde. La vie pourra-t-elle gagner malgré tout ?

Impossible de commencer l’année 2023 sans vous conseiller ce roman qui se lit sur un rythme haletant, façon thriller historique, signé Ian Manook, qui sera parrain du Festival Nuit blanche du Noir en 2023 encore.  Il y déploie à nouveau ses prodigieux talents de conteur et nous tient en haleine jusqu’à la dernière ligne,  captivés que nous sommes  par  son style si personnel,  capable d’utiliser les faits historiques comme des éléments d’une intrigue à multiples rebondissements. On sort de cette lecture bouleversés, pour être passés du rire aux larmes parfois sans ménagement, mais aussi plus lucides face aux rouages du monde. Indispensable. (CD)

Le chant d’Haïganouch. Ian Manook. Albin Michel, 2022.

Vous trouverez ce livre chez votre libraire habituel, évidemment! Sinon, commandez Le chant d’Haïganouch sur Librel, le site des libraires francophones indépendants de Belgique.Ce texte est soumis à la loi sur la reproduction. Autorisation à demander à inculq@gmail.com . Pour une lecture aisée, ce texte n’est pas genré.


Une réflexion sur “Le conseil lecture du vendredi soir

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.