Conseil polar du vendredi soir!

Conseil lecture du festival Nuit blanche du Noir pour une fin de semaine avec …

La Daronne (Hannelore Cayre)

La Daronne, c’est Patience Portefeux. Sa vie n’a rien d’excitant : elle a la cinquantaine, elle est veuve et mère de deux grandes filles qui ont quitté le nid après qu’elle les a élevées du mieux qu’elle pouvait, tirant un peu le diable par la queue, elle s’occupe de sa mère qui survit aux Eoliades, un EPHAD qui coûte une fortune à Patience. Sa vie professionnelle n’a rien de folichon non plus : elle est traductrice-interprète au noir pour le ministère de la justice française. Elle se farcit des heures d’écoute de petits voyous et dealers qui causent en arabe pensant être à l’abri de la flicaille. Elle traduit les conversations de l’arabe vers le français et en vient à tout savoir du trafic de chichon en région parisienne. Elle vit une relation amoureuse un peu distendue avec Philippe, un flic sympa qui respecte son besoin d’autonomie.
Qu’est-ce qui pourrait faire que Patience franchisse la ligne et devienne la Daronne? Un go-fast qui tourne mal, la récupération de centaines de kilo de shit et l’envie de ne pas finir comme sa mère dépendante de ses filles… Tout cela juste au moment où Philippe est nommé commandant aux stups de la 2e DPJ.
L’écriture d’Hannelore Cayre est rythmée, sa plume est vive et drôle, les dialogues et traductions d’écoute sont politiquement incorrects. La lecture est jubilatoire. Les personnages sont croqués avec finesse. La fantaisie, l’autodérision assaisonnées d’une pointe de cynisme de Patience Portefeux sont les bons prétextes pour la construction d’un polar ancré (encré) dans la réalité sociale mêlant les questions du vieillissement, du travail au noir et donc sans sécurité sociale sur fond de trafic de drogue. Hannelore Cayre est une vraie daronne du polar! Si on ouvre sa Daronne, on ne la referme qu’une fois la lecture terminée… Pas étonnant qu’elle ait raflé plusieurs prix! (A.H.)

Hannelore Cayre, La Daronne, Editions Points, 2017. (Belle édition, Métailié noir).

Vous pouvez télécharger La Daronne à partir de Librel, le portail numérique des libraires francophones de Belgique; il vous en coutera 6,49 euros.  Téléchargement immédiat. Ou acheter la version papier chez votre libraire habituel.

Ce texte est soumis à la loi sur la reproduction. Autorisation à demander à inculq@gmail.com

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.