Conseil polar du vendredi soir!

Le conseil lecture du festival Nuit blanche du Noir pour une fin de semaine … inoubliable.

La Rivière de l’oubli (Cai Jun)

Le titre fait allusion à une ancienne croyance chinoise: après avoir traversé une série  d’obstacles, l’être humain peut se réincarner dans une autre vie, sans aucun souvenir de l’ancienne, si, au moment où il traverse le pont enjambant les eaux tumultueuses de la Rivière de l’oubli, il avale la soupe que lui tend la vieille MengPo. Si, par hasard, il recrache cette soupe ou ne l’avale pas pour une raison ou une autre, sa réincarnation portera en elle tous les sentiments de sa vie antérieure : regrets, haine, amour, désir de vengeance… Et sur son épaule se tiendra le fantôme de la vie passée.
C’est ce qui est arrivé  à Chen Ming, professeur du lycée Nanming, assassiné le 19 juin 1995 à deux pas de l’école. Il boit la soupe de Meng Po mais la vomit tout aussitôt et se retrouve donc réincarné, sans pouvoir rien oublier… Or, dans les jours qui ont précédé sa mort, il avait été accusé du meurtre de Liu Man, une de ses élèves et, bien qu’il ait été lavé de tout soupçons, sa déchéance avait été complète, il avait tout perdu. Sauf une énorme envie de vengeance à porter pour sa réincarnation !
Depuis 1995, Huang Hai, l’inspecteur de police, ne cesse d’enquêter sur le meurtre de Chen Ming. Aussi quand, en  2005, l’ancien entourage de Chen Ming est décimé, il va rouvrir les dossiers, étrangement aidé par un enfant surdoué, Si Wang, qui semble bien connaître les différentes personnes impliquées. Est-ce Chen Ming réincarné qui pousse le brillant enfant Si Wang à ourdir sa vengeance?
Image associéeLa construction du récit, bien que complexe et à rebondissements sur le modèle des feuilletons du 19ème siècle, est vraiment passionnante. L’enquête ne faiblit jamais et entraine le lecteur dans de multiples chausse-trappe. Plus qu’un simple thriller fantastique, le roman propose la lecture d’une société en pleine mutation, loin des poncifs et des lieux communs diffusés sur la Chine.(CD)

Publié chez XO Editions, 2018, et traduit du chinois par Claude Payen. Vous pouvez télécharger La Rivière de l’oubli à partir de Librel, le portail numérique des libraires francophones de Belgique; il vous en coutera 13,99 euros. Téléchargement immédiat. Ou acheter la version papier chez votre libraire habituel.

Ce texte est soumis à la loi sur la reproduction. Autorisation à demander à inculq@gmail.com

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.