Conseil polar du vendredi soir

Le conseil lecture du festival Nuit blanche pour une fin de semaine à entrer dans …

Le cercle (Bernard Minier)

Marsac, petite ville bourgeoise et universitaire du sud-ouest de la France, connaît une série de meurtres avec mise en scène : la première victime est une prof aux mœurs plutôt libres retrouvée noyée dans sa baignoire, elle est entièrement ficelée, elle a une petite lampe torche enfoncée dans la bouche et dans sa piscine, flottent des poupées. Pas vraiment ce qu’on peut appeler une mort naturelle… Et d’autres suivront. L’ombre d’un serial killer dont le commandant Servaz a déjà croisé la route plane sur Marsac. Serait-il revenu et pourquoi ?
Martin Servaz, c’est le commandant de police attachant que Bernard Minier met en scène dans plusieurs de ses histoires (on l’a rencontré dans Glacé, et on le recroisera dans Nuit, Sœurs…). Souvent, le commandant doute mais jamais, il ne lâche rien. Déterminé, entêté, omnubilé, le patron de la brigade toulousaine suit les pistes, fait parfois les mauvais choix et les assume. Les suspects sont nombreux et les voies inspectées sont parfois sans issue. Un multirécidiviste est d’abord soupçonné du meurtre de la prof de culture et langues antiques du lycée de Marsac. Servaz insiste et creuse la piste : le gaillard finira bouffé par ses chiens. Un homme politique montant en prendra pour son grade et Minier en profitera pour égratigner la classe politique, quel que soit son bord, évoquant avant l’affaire Fillon des petits arrangements et des emplois fictifs extrêmement rémunérateurs.
Les grands adolescents inscrits en classe prépa au lycée de Marsac forment une brochette de personnages intéressants, complexes, tourmentés pour certains, arrogants pour d’autres. Le cercle, c’est d’ailleurs l’organisation secrète à laquelle appartiennent quelqus-uns de ces étudiants. Quel est son objectif ? Qui y tire les ficelles ?
Lire Le cercle, c’est aussi écouter sa bande-son composée d’un improbable mélange de Marilyn Manson et de Gustav Mahler. Plus agaçantes, les vuvzelas de la coupe du monde de foot en Afrique du Sud asticotent les oreilles du lecteur. Minier nous impose sa BO qui rythme le récit en allant crescendo.
Haletant avec un bel univers centré sur une petite ville provinciale et universitaire comme le Mons de la Nuit blanche du Noir. (AH)

Le cercle, Pocket, 2013

Vous pouvez télécharger Le Cercle et les autres romans de Bernard Minier à partir de Librel, le portail numérique des libraires francophones de Belgique; il vous en coutera 12,99 euros. Téléchargement immédiat.
Ou achetez la version papier chez votre libraire habituel!

Cet article est soumis à la loi sur la reproduction. Autorisation à demander à inculq@gmail.com

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.