Noël noir de noir

Le Père Noël est une ordure, c’est bien connu. Il n’est donc pas étonnant que le polar offre à cette période de Noël une vitrine extrêmement bien décorée ! De Agatha Christie à Arnaldur Indridasson, le Père Noël a été liquidé nombre de fois et les détectives, enquêteurs ou autres flics ont passé de bien drôles de fêtes. Le festival Nuit blanche du Noir vous propose dix polars de Noël et en profite pour vous souhaiter un très Joyeux Noël, bien noir, évidemment.

A tout seigneur, tout honneur, deux classiques !
Le Noël d’Hercule Poirot d’Agatha Christie (1938). Le 24 décembre, Simeon Lee, un vieillard riche et cynique, a décidé de réunir sa famille éparpillée dans le monde. Mais voilà qu’il est sauvagement assassiné dans sa chambre, bien entendu fermée de l’intérieur. Du pain bénit pour Hercule Poirot qui ne rechigne pas à trouver le coupable parmi de bien nombreux supects prêts à beaucoup pour s’accaparer les diamants de Simeon !
Un Noël de Maigret, de Simenon (1951) est la plus longue nouvelle d’un recueil qui en compte quatre. C’est le matin de Noël et Maigret qui n’a pas fait la grasse matinée au grand dam de Madame Maigret, se rappelle avec nostalgie les Noëls de son enfance. Dans la journée, deux voisines viennent le solliciter : Colette, sept ans, la nièce de l’une d’elles, affirme avoir vu, dans sa chambre, le Père Noël. I lui a offert poupée après avoir exploré le parquet… Décidément, pas de Noël sans enquête pour le Commissaire !
Les Reines du polar se sont aussi laissé séduire par la magie de Noël.
P.D. James propose un recueil de quatre nouvelles autour de la fête et du réveillon de Noël dont la première donne son titre au recueil Les douze indices de Noël. Mary Higgins Clark, elle, a écrit, seule ou avec sa fille Carol, une dizaine de roman dont l’action se situe à Noël. Nous avons retenu Trois jours avant Noël, où les deux femmes unissent leurs plumes pour la première fois. L’entrepreneur de pompes funèbres chargé de l’enterrement de Goodloe disparaît 3 jours avant Noël. Sa femme Nora, célèbre auteur de romans policiers, et sa fille Reagan, détective, vont passer des fêtes très étranges. Quant à Anne Perry, elle a carrément consacré une série à Noël. « Petits meurtres de Noël » se compose de nouvelles ou courts romans situés à l’époque victorienne, parmi lesquels pointons La révélation de Noël : au moment des fêtes de 1885, Emily Radley, belle-sœur du célèbre policier Thomas Pitt, doit quitter Londres et ses enfants pour se rendre en Irlande au chevet d’une tante agonisante. Là-bas, Emily se retrouve face à une affaire de meurtre commis sept ans auparavant !

Les auteurs français non plus ne s’arrêtent pas de tuer à Noël. La preuve : River Falls s’apprête à célébrer Noël mais un adolescent est retrouvé mort dans une cabane au fond des bois. Le shérif Mike Logan doit plus que jamais se méfier des apparences et abandonner ses idées préconçues sur les « monstres » qui nous entourent. Pour Un Noël à River Falls, le dernier épisode de la première saison de sa série devenue culte consacrée à River Falls, Alexis Aubenque plonge dans les pires vicissitudes humaines. Franck Thilliez n’est pas en reste puisque dans Atom|Ka|, à quelques jours de Noël, Christophe Gamblin, journaliste de faits divers, est retrouvé mort de froid, enfermé dans son congélateur. Pour Lucie Henebelle et Franck Sharko, policiers à la section criminelle du 36, Quai des Orfèvres, une affaire démarre dont ils ne sortiront pas indemnes. Les lecteur non plus, comme toujours avec Thilliez !

Et il faut bien admettre que Noël est une période florissante pour le meurtre dans le polar nordique aussi ! Très clairement inspirée par Agatha Christie, Camilla Lackberg raconte dans Cyanure comment Martin Molin se retrouve à passer les fêtes de Noël sur l’île suédoise de Välo, dans la famille de sa petite amie. Au cours de la soirée, Ruben, le patriarche, annonce avoir déshérité les membres de sa famille. La querelle gagne en intensité et le vieil homme meurt, probablement d’un malaise cardiaque. Mais la tempête de neige fait rage et empêche la liaison avec le continent. Martin prend alors la situation en main et constate que Ruben a été empoisonné. Les meurtres se succèdent.
Dans Le Sauveur de Jo Nesbo, à quelques jours de Noël, un membre de l’Armée du Salut est abattu par un tueur à gages au cours d’un concert de charité, à Oslo. Le tueur a réussi à s’enfuir mais comprend qu’il s’est trompé de cible. Bloqué à l’aéroport par une tempête de neige, il décide de rester pour finir le travail. Mais l’inspecteur Harry Hole se lance à sa poursuite et compte bien découvrir l’identité du commanditaire.
Le Père Noël est retrouvé mort – assassiné – dans le sous-sol d’un hôtel de luxe de Rejkjavik, pantalon sur les chevilles, juste avant le traditionnel goûter offert aux enfants. La voix, d’Arnaldur Indridasson, raconte une enquête délicate pour Erlendur, qui revit les nostalgies de son enfance en fouillant les moindres recoins de l’hôtel à la recherche de la noirceur des âmes.

Allez, un petit dernier pour la route enneigée et encombrée de rennes… Dans La glace noire de Michael Connelly, le sergent Cal Moore est retrouvé mort, la veille de Noël, dans un hôtel de Los Angeles. Suicide. Affaire classée. Mais Harry Bosch comprend vite que Moore était lié à un trafic de black ice, la glace noire, une nouvelle drogue qui fait des ravages. Et qu’il a probablement été assassiné. Harry va suivre la piste du trafic qui le conduira jusqu’à la frontière mexicaine. Et comme toujours, il risquera gros!

En espérant que vous trouverez des polars et des romans noirs sous le sapin, les Dames du polar vous souhaitent un Joyeux Noël ! (CD)

  • Le Noël d’Hercule Poirot, Agatha Christie. Poche 1971. Réédité aux Editions du masque en 2012, dans la traduction révisée de Françoise Bouillot .
  • Un Noël de Maigret, Simenon. Réédition Livre de Poche 2007.
  • Les douze indices de Noël, P.D. James. Fayard, 2016. Traduit de l’anglais par Odile Demange.
  • Trois jours avant Noël, Mary et Carol Higgins Clark. Albin Michel, 2000 et Livre de poche 2002. Traduit de l’anglais par Anne Damour.
  • La révélation de Noël, Anne Perry. 10/18, 2012. Traduit de l’anglais par Pascale Haas.
  • Un Noël à River Falls, Alexis Aubenque. Calmann-Levy, 2010.
  • Atom|ka|, Franck Thilliez. Fleuve édition, 2012 et Pocket, 2013.
  • Cyanure, Camilla Lackberg. Actes Sud Noir, 2011. Traduit du suédois par Lena Grumbach.
  • Le Sauveur, Jo Nesbo. Gallimard Série Noire, 2007 et Folio policier 2017. Traduit du norvégien par Alex Fouillet.
  • La Voix, Arnaldur Indridasson. Editions Métailié, 2007, et Points policier, 2008.Traduit de l’islandais par Eric Boury.
  • La glace noire, Michael Connelly. Calmann-Levy, 2015 et Livre de proche, 2017. Traduit de l’américain par Robert Pépin.

Vous pouvez télécharger la plupart de ces ouvrages sur  le portail numérique des libraires francophones de Belgique. Ou achetez la version papier chez votre libraire habituel!
Cet article est soumis à la loi sur la reproduction. Autorisation à demander à inculq@gmail.com

 

N’hésitez pas à consulter l’article du blog Zone Livre sur le même sujet.

 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.