6 pour le 6

Après St Nicolas, Père Noël et les étrennes, vous pouvez encore demander des cadeaux aux Rois Mages ! Alors, voilà 6 polars parus en 2019 à mettre sur la liste pour le 6 janvier 2020 !

Polar belge

 Une nouvelle collection proposée par Weyrich, Noir Corbeau, nous livre une belle brochette de polars à la sauce belge. Dans Morts sur la Sambre, Stanislas Barberian, le héros bibliophile de Francis Groff, revient à Charleroi sa ville natale et se retrouve mêlé à la mort accidentelle d’un juge d’instruction. Mais Stanislas se persuade assez vite que l’accident est plutôt un meurtre déguisé et il commence une officieuse enquête délicate dans des milieux interlopes de la ville. Dans un deuxième ouvrages, toujours à la recherche de livres rares, Stanislas se rend à Namur où un vieil historien prétend avoir découvert un manuscrit inédit de Félicien Rops. Mais l’historien est tué au cours de ce qui semblerait bien être un rituel satanique ! Vade retro, Félicien !

Pour les amateurs d’exotisme

Découvrez Zhou Haohui un auteur de polar chinois, dont le best-seller, Avis de décès, déjà vendu à plus d’un million d’exemplaires, est édité chez Sonatine. Vingt-deux ans après la série de meurtres commis à Chengdu, Zhang Haoming, le flic d’élite de l’Unité 4/18 qui avait enquêté en vain, décide de reprendre l’affaire à ses débuts. Il est assassiné, probablement pour avoir approché le tueur de trop près. L’Unité 4/18 reprend du service et lance une traque désespérée à cet assassin insaisissable. Premier tome d’une trilogie consacrée à la police de Chengdu. Un regret : la traduction française a été réalisée à partir de la version américaine !

Noir à l’anglaise

Aux éditions Sonatine encore, il y a deux voix anglaises incontournables. Robert Goddard d’abord qui y publie son huitième roman traduit en français, L’héritage Davenall. 1882. Quand un inconnu se présente devant Constance Trenchard en prétendant être son fiancé disparu il y a onze à la veille du mariage, elle le reconnaît. Imposteur ou revenant ? Les familles vont se déchirer, évidemment. Et les rebondissements s’enchainent. On connaît la finesse et l’intelligence de Goddard qui ne se dément pas depuis le brillant Heather Mallander a disparu. Ici, son style fait merveille. Pour les nostalgiques de Downtown Abbey ! Quant à R.J. Ellory, l’autre anglais vedette de Sonatine, nous avons dit ici tout le bien que nous pensions de son dernier roman Le Chant de l’assassin que nous vous recommandons à nouveau car au Festival Nuit blanche du Noir nous sommes des fans inconditionnelles !

 

 

Polars français, évidemment

Cédric Sire a fait le buzz cette année en changeant de nom (il signait auparavant Sire Cédric) et en passant au polar (il signait jusque là des thrillers surnaturels). Vindicta c’est hard, violent, même crépusculaire, mais captivant aussi et, à partir d’un braquage foireux mis en œuvre par quatre loosers que le flic Olivier Salva observe de sa planque, se construit un thriller inattendu où va surgir un tueur psychopathe pour le moins inquiétant.

Avec L’île du Diable, Nicolas Beuglet  met à nouveau Sara Geringën aux prises avec un dilemme personnel : privée d’enquête, en raison de son arrestation (voir Complot) et parce que la victime n’est autre que son père, elle décide d’enquêter de façon officieuse sur les circonstances de cette mort pour le moins mystérieuse. Et comme toujours Nicolas Beuglet va nous faire traverser l’Europe et les époques sur un rythme haletant.

A demander aux Rois mages pour plus tard : le Prix Fintro 2019, Brasiers de Marie-Pierre Jadin sortira pour la Foire du Livre de Bruxelles (5-8 mars 2019)

Toute l’équipe de la NbdN vous souhaite à nouveau une très belle année 2020 remplie de lectures noires passionnantes et vous invite d’ores et déjà au prochain Festival de polar Nuit blanche du Noir à Mons !

  • Morts sur la Sambre, Francis Groff. Weyrich, Noir Corbeau, 2019
  • Vade retro, Félicien ! , Francis Groff. Weyrich, Noir Corbeau, 2019
  • Avis de décès, Zhou Haohui. Sonatine, 2019. Traduit de l’américain par Hubert Tézenas.
  • L’héritage Davenall, Robert Goddard. Sonatine, 2019. Traduit de l’anglais par Elodie Leplat.
  • Le Chant de l’assassin, R.J. Ellory. Sonatine, 2019. Traduit de l’anglais par R. Pépin
  • Vindicta, Cédric Sire. Metropolis, 2019
  • L’île du Diable, Nicolas Beuglet. XO, 2190
  • Brasiers, Marie-Pierre Jadin. Ker Editions, 2020

 

 

 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.