Conseil polar du vendredi soir

Le conseil lecture du Festival Nuit blanche du Noir pour une fin de semaine à voir des chats partout…

A tout seigneur, tout honneur, commençons par Le Chat de Simenon.  Emile (73 ans ) et Marguerite (71 ans) récemment mariés en seconde noces s’opposent depuis 4 ans dans un affrontement silencieux, par petits mots interposés : lui l’accuse d’avoir empoisonné son chat, elle est certaine qu’il a tué son perroquet. Récit dur et sans concession, écrit dans le style simenonien totalement factuel, il n’a pas pris une ride. Début mars, France culture mettait en ligne une lecture exceptionnelle d’un des romans les plus durs de Simenon. A écouter si cette version vous a échappé  pendant le confinement. Ou à (re)lire!

Kao K’o Kung et Yom Yom sont deux siamois que l’écrivaine Lilian Jackson Braun a placés aux côtés du journaliste Jim Qwilleran pour l’aider, pendant 30 romans, au fil de ses enquêtes. Dans Le chat qui regardait les étoiles, des rumeurs circulent sur l’arrivée d’extra-terrestres qui envahiraient le village où Jim vit avec ses chats. Et, depuis un moment, Koko passe des heures à regarder les étoiles. Est-ce que le corps qu’il retrouve enterré dans les dunes a quelques chose à voir avec tout ça?

Dans L’Equation du chat, Christine Adamo nous emmène à Cambridge où les chats de la bibliothèque de l’Université disparaissent les uns après les autres. Les chercheurs en mécanique quantique semblent bien impliqués dans ces disparitions. Mais pourquoi s’acharneraient-ils sur des chats ? Si les chats disparaissent à Cambridge, en Aveyron où Manon et Marc enquêtent sur une affaire vieille de dix ans, le chat de la victime réapparaît après 10 ans d’absence. C’est incontestablement Le chat du jeu de quilles, témoin muet du meurtre imaginé par Florence Clerfeuille ! Deux enquêteurs, c’est aussi la formule choisie par Sophie Chabanel dans sa trilogie qui commence par La griffe du chat, se poursuit avec Le Blues du chat et continuera avec  L’emprise du chat, à paraître en octobre). L’improbable duo composé par la Commissaire Romano et son adjoint Tellier résolvent des énigmes située dans la région de Lille. Si caresser un chat est bon pour la santé, cela ne parvient pas à arrêter les balles! Le propriétaire d’un bar à chats l’a appris à ses dépens. Et Ruru la star du café a disparu! Une trilogie divertissante bien ancrée dans une ville que Chabanel connaît bien. Mariko Koike, elle,  a publié un grand nombre de romans policiers et de thrillers psychologiques qui ont remporté de nombreux prix au Japon, où elle est née en 1952. Le chat dans le cercueil se déroule au Japon, immédiatement après la guerre, et met en scène la belle et blanche chatte Lala, qui pourrait bien être l’innocente victime du jeu malsain que jouent Momoko, son père et Chinatsu,  la jeune fille au pair.

Les chats sont de véritables personnages de polar, les titres précédents vous en livrent quelques preuves. Pour conclure, nous vous conseillons le magnifique roman d’un auteur islandais qui était l’invité du Festival Nuit blanche du Noir 2019, Arni Thorarinsson, qui nous montre comment Einar, son enquêteur nonchalant et lucide, tente de résoudre toute une série d’énigmes dont la réalité dépasse souvent l’apparence. Et à quel point le bonheur peut être fugitif comme L’ombre des chats. (CD)

  • Le Chat, Simenon. Poche 2017.
  • Le chat qui regardait les étoiles, Lilian Jackson Braun. 10 X 18, 1999 Collection : Grands détectives. Traduit de l’anglais par Marie-Louise Navarro.
  • L’Equation du chat, Christine Adamo. Liana Levi 2015.
  • Le chat du jeu de quille, Florence Clerfeuille. Terra Nova, 2017 (série).
  • La griffe du chat, Sophie Chabanel. Seuil Cadre Noir 2015 et Points 2019 (trilogie).
  • Le chat dans le cercueil, Mariko Koiké, Picquier poche 2015. Ttraduit du japonais par Karine Chesneau.
  • L’ombre des chats, Arni Thorarinsson. Métailié 2014 et Points 2015. Traduit de l’islandais par Eric Boury.

Vous pouvez télécharger ces romans sur Librel, le portail numérique des libraires francophones de Belgique. Téléchargement immédiat. Et si vous préférez le papier, courez acheter ces livres chez votre libraire! C’est encore mieux et il/elle a besoin de vous!
Cet article est soumis à la loi sur la reproduction. Autorisation à demander à inculq@gmail.com


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.