Conseil lecture avant la Nuit blanche du Noir

Un conseil polar du Festival Nuit blanche du Noir pour reconstituer…
L’île déchirée (Aude Lafait)

L'île déchiréeLe 20 juillet 1974, l’offensive militaire des forces armées turques débouche sur l’occupation du nord de l’île de Chypre. 38% du territoire sont désormais aux mains de la Turquie. Des populations entières sont déplacées, dans un sens comme dans l’autre.  L’inspecteur Michaelides avait 18 ans en 74. 40 ans ont passé, il n’est jamais retourné dans le Nord et a même occulté certains souvenirs liés à cette période. Il n’imagine pas à quel point le meurtre d’un marchand d’art, chypriote installé à Paris, Stavros Alexiou, assassiné sur la Green line, cette zone de démarcation entre les deux régions, va bouleverser ses habitudes.

Que faisait Stavros dans ce cloaque? Pourquoi lui a-t-on enfoncé une croix de bénédiction dans l’oesophage? Michaelides découvre bientôt que Stavros est impliqué dans un trafic d’œuvres d’art dont la partie nord du pays regorge encore. Sa galerie parisienne d’art contemporain n’est probablement qu’une couverture. La sœur de Stavros, Eleni, conservatrice de musée à Londres, rentre à Chypre pour accompagner sa mère, Xenia, jusqu’à l’enterrement. Toutes deux ont fui le Nord alors qu’Eleni n’avait que 8 ans. Xenia n’a jamais revu son mari, porté disparu. Elles ont du mal à croire que Stavros pouvait se rendre impunément dans le Nord pour accomplir ses trafics. Et pourtant…

Ce roman, traversé par la nostalgie d’un  temps révolu et des souvenirs toujours sensibles ou presque effacés, est étonnant à plus d’un titre. D’abord, parce qu’il se situe dans un lieu très inhabituel, l’île de Chypre étant un cadre assez rarement utilisé dans les polars contemporains. Ensuite, parce qu’il utilise tous les codes de l’enquête pour nous faire découvrir, à travers le quotidien des personnages, un mode de vie différent, exotique presque, et une période de l’histoire européenne (oui, Chypre fait partie de l’Europe!) qui a marqués plusieurs générations poussées à l’exil intérieur et dont la plupart d’entre nous ignorons tout. Enfin, parce que l’on découvre la richesse de ces icônes, mosaïques, fresques ou autres objets qui constituent le magnifique patrimoine chypriote. Le tout raconté dans une écriture moderne, dynamique, qui ne laisse aucun temps mort. Aude Lafait,  écrivaine française vivant à Bruxelles, nous bluffe avec son histoire chypriote hyper documentée, pleine d’humanité. (CD)

Aude Lafait sera en rencontre au Festival Nuit blanche du Noir le mercredi 11 novembre.

L’île déchirée, Aude Lafait. 2020. Le Lamantin.
Il vaudrait mieux acheter vos livres chez votre libraire, parce qu’il a besoin de vous! Sinon, téléchargez L’île déchirée sur le site de Librel, le portail numérique des libraires francophones de Belgique.
Ce texte est soumis à la loi sur la reproduction. Autorisation à demander à inculq@gmail.com


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.