Le conseil polar du vendredi soir

Le conseil lecture du Festival Nuit blanche du Noir pour passer une fin de semaine à jouer avec …

Le Flambeur de la Caspienne (Jean-Christophe Ruffin)

Quoi ? Vous ne connaissez pas encore Aurel Timescu, l’ineffable Consul de France passé maître dans l’art de ne rien faire au boulot mais qui adore mener l’enquête, à l’intuition, en éclusant des bouteilles de Le Flambeur de la Caspienne, de Jean-Christophe Rufin - Le blog de Francis RichardTokay blanc bien frais et en jouant du piano ? Vous n’êtes pas encore sous le charme de cet étrange diplomate français, qui garde la Roumanie, son pays d’origine, chevillée au corps et à la mémoire, et dont l’accent autant que la dégaine l’empêchent de passer aussi inaperçu qu’il le voudrait ? Alors, un bon conseil : même si la rentrée littéraire dernière a encensé Le Flambeur de la Caspienne, 3ème volume des aventures du Consul, commencez par le premier ! Pour comprendre la méthode d’Aurel. Pour vous attacher à lui. Parce que, n’allez pas croire qu’il ait eu la vie facile avant d’occuper ce poste idyllique, dans la superbe ville de Bakou.

Avant cela, lui qui déteste la chaleur, il a dû passer un bon moment en Guinée où il a résolu le meurtre inexplicable de Jacques Méyères, retrouvé accroché au mât de son voilier*! Ce qui lui a valu comme remerciement six mois de placard (mais le placard, Aurel, il adore ça) avant d’être envoyé à Maputo, capitale du Mozambique ! Encore l’Afrique ! Quelle poisse. Quand l’infect Roger Béliot est retrouvé mort dans la piscine de l’hôtel dont il est propriétaire, ça arrangerait tout le monde que Françoise, sa première épouse soit la meurtrière. Mais Aurel subodore l’injustice. Et dans ces cas-là, il ne lâche jamais l’affaire quitte à déstabiliser le Gouvernement français **!

Alors, après l’Afrique, vous pensez bien que se retrouver à Bakou, cette ville au climat si agréable, au charme luxueux quasiment suranné et aux terrasses de café accueillantes où l’on peut déguster un vin blanc local délicieux, c’est comme s’installer au paradis ! Pourtant, la femme de l’Ambassadeur vient d’être victime d’un étrange accident… Aurel se lance dans une nouvelle enquête qui va prendre des allures d’affaire d’état ***!

Avant de s’adonner aux joies du roman d’enquête, Jean-Christophe Ruffin a écrit de nombreux essais et romans dont L’Abyssin, inoubliable prix Goncourt du premier roman en 1997. Ici, on retrouve son écriture tout en nuances, élégante et raffinée. Et, s’il s’offre le plaisir de dépeindre un personnage hors du commun, il donne aussi aux personnages secondaires une véritable épaisseur et un rôle souvent essentiel. Ajoutez à cela de l’émotion, de l’humour, la culture immense d’Aurel, et les questions centrales de notre époque, … C’est clair, vous devez lire ces trois volumes au plus vite ! (CD)

*Le suspendu de Conakry. Flammarion 2018, Folio 2019.

**Les trois femmes du Consul. Flammarion, 2019.

***Le flambeur de la Caspienne . Flammarion, 2020.

Les librairies sont toujours ouvertes! Courez donc acheter ce roman chez votre libraire habituel! Et si vous ne pouvez pas, commandez les livres de Ruffin et en particulier Le flambeur de la Caspienne sur Librel, le site des libraires francophones indépendants de Belgique.

Ce texte est soumis à la loi sur la reproduction. Autorisation à demander à incul@gmail.com

 

 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.