Le conseil polar du vendredi soir

Le conseil lecture du vendredi soir pour une fin de semaine à croire que …

Jamais tu ne me quitteras (Chevy Stevens)

SéquestréeEn 2013, à sa sortie, Séquestrée, le premier roman de Chevy Stevens, une Canadienne inconnue, agente immobilière de son état, avait fait l’effet d’une bombe. Tous les qualificatifs extrêmes avaient été utilisés: un tourbillon de suspense, un page turner exceptionnel, dur à lâcher, un livre à dévorer, etc. Et il faut bien admettre que tout était vrai! C’était une réussite totale. Les romans suivants de Stevens, Il coule aussi dans tes veines et Des yeux dans la nuit se défendaient aussi assez bien face à la tornade engendrée par Séquestrée.

Mais après avoir publié un roman comme  Séquestrée, les choses sont beaucoup moins simples! Dans son dernier opus traduit en français, Jamais tu ne me quitteras, Stevens revient une fois de plus sur les thèmes de la violence psychologique au sein du couple, de la difficulté Jamais tu ne me quitterasd’échapper à un manipulateur ou à un pervers narcissique, de la culpabilité inévitable, et des erreurs de jugement… C’est dans cette spirale qu’elle enferme son héroïne, Lindsey. Depuis dix ans, Lindsey a pu reconstruire sa vie avec sa fille Sophie puisque Andrew a été emprisonné pour avoir commis un accident dans lequel  une jeune femme, Elisabeth Sanders, a perdu la vie. Aujourd’hui Andrew vient d’être libéré? Va-t-il vouloir se venger? A-t-il changé, comme il le dit? Mais alors pourquoi vient-il espionner Lindsey jusque chez elle?

Ce roman n’est pas le premier sur la manipulation, certainement pas le dernier. Il pêche par son souci de détailler minutieusement toutes les phases et les étapes de cette violence progressive qui ne cherche qu’à détruire l’autre, tout en disant l’aimer. D’où un récit alourdi, lent, qui manque de rythme, malgré un twist final intéressant.

Alors, le conseil du vendredi direz-vous? Eh bien… Relisez Séquestrée!

Jamais tu ne me quitteras. Chevy Stevens. Traduit de l’anglais par Philippe Vigneron. L’archipel, 2020.
Séquestrée. Chevy Stevens. Traduit de l’anglais par Sebastian Danchin. L’archipel, 2013.

Les librairies sont toujours ouvertes! Vous trouverez donc certainement les romans de Chevy Stevens chez votre libraire habituel! Et si ce n’est pas le cas, commandez Séquestrée sur Librel, le site des libraires francophones indépendants de Belgique.

Ce texte est soumis à la loi sur la reproduction. Autorisation à demander à inculq@gmail.com

 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.