Conseil polar du vendredi soir

Le conseil lecture du Festival Nuit blanche du Noir pour une fin de semaine à identifier…

Le passager sans visage  (Nicolas Beuglet)

Cela fait  six mois que Grace Campbell a réussi son enquête et a décrypté Le dernier message dont on vous a dit beaucoup de bien ici même. Elle a changé : plus sûre d’elle, amaigrie, endurcie, elle est quasiment  devenue l’ambassadrice de la police de Glasgow. Mais ce matin-là, quand elle découvre un message glissé sous sa porte – Tu n’es pas seule à chercher – elle se décide  enfin  à ouvrir  sa pièce secrète et à affronter son passé. A repenser à son enlèvement par des prédateurs d’enfants. A retourner dans sa maison d’enfance. A revoir sa mère. Bref, elle s’impose de fouiller enfin sa propre sa mémoire pour faire payer les coupables.

Le Passager sans visage - XO Editions

Mais ce que Grace commence à entrevoir dépasse l’entendement. Et si certains contes de notre enfance, comme Le joueur de flûte de Hamelin, n’étaient que les récits de d’actes pédophiles inavouables dont s’inspireraient aujourd’hui des groupes d’intellectuels pour justifier leurs pratiques ? Cette supposition va entraîner Grace dans un tourbillon mental dévastateur et un voyage jusqu’aux profondeurs de la Forêt Noire où elle devra monter dans un train infernal et affronter le passager sans visage qui, avec ses acolytes, prétend construire un nouvel ordre mondial.

Heureusement,  elle va pouvoir compter sur une aide tout à fait  inattendue.

Comme toujours, Nicolas Beuglet utilise le polar le plus noir pour nous confronter à notre désinformation ou à notre inertie face à des questions de civilisation et d’humanité. A nouveau, dans un récit haletant, il parvient à nous informer et pousse chacun de nous à s’interroger sur des questions fondamentales qui restent souvent dans l’ombre. Ici, il nous prend carrément à l’âme si bien que chacun se demande où il regardait pendant que l’horreur était en cours et s’institutionnalisait. (CD)

A lire ici, mercredi prochain, l’interview que Nicolas Beuglet a accordée au Festival Nuit blanche du Noir: Nicolas Beuglet : questionner l’impensable.

Le passager sans visage . Nicolas Beuglet. XO Editions, 2021.

Vous trouverez ce livre chez votre libraire habituel, évidemment! Sinon, commandez Le passager sans visage sur Librel, le site des libraires francophones indépendants de Belgique.
Ce texte est soumis à la loi sur la reproduction. Autorisation à demander à inculq@gmail.com.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.