Conseil polar du vendredi soir

Le conseil lecture du Festival Nuit blanche du Noir pour une fin de semaine à identifier la …

Victime 2117 (Jussi Adler-Olsen)

Victime 2117 | Éditions Albin Michel

Si, à Barcelone ce matin-là, Joan Aiguader, journaliste de troisième zone sans le sou, avait mené à terme son projet de se noyer dans la Méditerranée, il ne serait pas devenu un journaliste connu dans le monde entier mais il se serait épargné bien des ennuis : il n’aurait pas été le premier à publier des photos de l’étrange victime 2117 et n’aurait pas contrecarré les plans de Ghaalib et de son groupe terroriste dont il ne serait pas devenu l’otage.

Si, à Copenhague cette nuit-là,  Assad n’était pas resté chez Rose, il n’aurait pas vu la photo de la victime 2117 dans le journal, ne l’aurait pas reconnue, tout son passé ne lui serait pas remonté à la gorge, le forçant à avouer ses secrets à ses collègues du département V et il ne se serait pas lancé dans la chasse éperdue de Ghaalib !

Si, dans son bureau du Département V, Gordon n’avait pas décroché le téléphone, il n’aurait pas dû assumer seul de retrouver son correspondant qui, enfermé dans sa chambre, cherchait à atteindre le score de 2117 points sur son jeu vidéo préféré, en hommage à la victime 2117, avant de décapiter ses parents au sabre katana !

Mais ce jour-là, rien ne s’est passé comme prévu. Lars Bjorn, le patron, est décédé, son frère s’est suicidé, Rose est revenue, presque remise du traumatisme vécu dans Selfies, Carl Mørck a appris qu’il allait être père avant de découvrir qu’Assad n’était pas du tout Assad.

Est-ce que le monde tourne rond ? Est-ce qu’un monde où l’on affiche le décompte des migrants noyés,  en lettres lumineuses au bord de la plage où ils échouent, tourne rond ? Est-ce qu’il tourne rond ce monde où la vengeance pousse à toutes les violences même aux actes les plus barbares et au terrorisme ? Peut-être ne tourne-t-il rond que parce que l’amitié et l’amour finissent quand même par triompher ? C’est en tous cas, en fin de compte, ce que Jussi Adler-Olsen nous laisse croire dans ce roman sur les abjections de la  société contemporaine, terriblement violent mais passionnant de bout en bout et traversé, comme toujours avec Adler Olsen, d’éclairs d’humour bienfaisants et salvateurs.  (CD)

Victime 2117, Jussi Adler-Olsen. Albin Michel 2020, Livre de poche, 2021.

Vous trouverez ce livre chez votre libraire habituel, évidemment! Sinon, commandez Victime 2117 sur Librel, le site des libraires francophones indépendants de Belgique.
Ce texte est soumis à la loi sur la reproduction. Autorisation à demander à inculq@gmail.com.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.