Le conseil polar du vendredi soir

Ne tenez pas compte du conseil lecture du Festival de polar Nuit blanche du Noir de Mons car…

Parfois je mens (Alice Feeney)

Pour tous ceux qui entourent son lit d’hôpital – ses parents, sa sœur Claire, son mari Paul – Amber est plongée dans le coma, paralysée à la suite d’un grave accident de voiture. Mais si son corps semble mort, sa conscience reste vive. Elle entend les conversations, perçoit les nuances et les sous-entendus, imagine ce qu’elle ne peut voir. Pourtant, elle est incapable de se rappeler ce qui lui est arrivé et des questions lui traversent constamment l’esprit : a-t-elle été agressée ? L’accident a-t-il été provoqué ? Paul a-t-il tenté de la tuer ? Claire et lui ont-ils une liaison ? D’où vient la menace?

Évidemment, Amber pourrait trouver les réponses en sortant du coma et en retrouvant ses souvenirs récents. Ce qui est plus facile à vouloir qu’à faire ! Et, d’ailleurs, ce qu’elle va trouver au réveil vaut-il la peine de tant d’efforts ? Sera-t-elle encore elle-même ou la vérité la poussera-t-elle à s’efforcer d’être une autre ?

Entre des extraits d’un journal intime rédigé dans l’enfance (Avant) , les souvenirs des semaines qui ont précédé l’accident (Alors) et les moments présents, paralysés et limités à la chambre et au lit d’hôpital (Aujourd’hui), le lecteur est littéralement baladé entre les époques, les maisons, les sentiments, les apparences. Les mensonges. Les trompe l’œil. A peine quelques pièces du puzzle  semblent-elles s’emboiter qu’elles sont  aussitôt éparpillées sur les chemins de traverse où l’autrice nous emmène.

Dans ce premier roman époustouflant, Alice Feeney fait preuve d’une maestria absolue et s’impose comme une des nouvelles voix du thriller psychologique. Pas étonnant que des adaptations en série télévisée et pour le grand écran soient annoncées ! (CD)

Parfois je mens. Alice Feeney. Editions Bragelonne – Hauteville, 2022. Traduit de l’anglais par Françoise Smith.

Vous trouverez ce livre chez votre libraire habituel, évidemment! Sinon, commandez Parfois je mens sur Librel, le site des libraires francophones indépendants de Belgique.
Ce texte est soumis à la loi sur la reproduction. Autorisation à demander à inculq@gmail.com


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.