Le conseil lecture du vendredi soir

Le conseil lecture du #Festivaldepolar Nuit blanche du Noir de #Mons pour une fin de semaine à dépatouiller…
Les deux morts de Charity Quinn (Katerina Autet)
Pour réussir dans la vie, avoir le luxe et l’aisance financière dont elle a été privée pendant l’enfance, Charity Quinn est devenue avocat de la défense. Et elle a accompli son rêve au-delà de toutes espérances, faisant libérer les pires canailles sur la base du doute et menant désormais la vie d’une grande bourgeoise, avec ses deux filles Laurel et Delia.
Aussi, quand elle décide de défendre pro bono Malcolm Davis, 52 ans, accusé d’avoir étouffé son père, atteint d’un cancer, et sa mère, victime de la maladie d’alzheimer, pour abréger leurs souffrances, personne ne comprend, c’est la révolution dans l’univers de la justice ! Les menaces pleuvent et les lettres anonymes s’empilent sur le bureau huppé de Charity, qui n’en a cure.
Le fait qu’elle vienne de recevoir un miroir sur le crâne et qu’elle se retrouve à l’hôpital, totalement défigurée à quelques semaines de son mariage avec Tim, le spécialiste de William Shakespeare, ne peut donc pas être une coïncidence.
Mais Ethan et Helena, les deux jeunes inspecteurs chargés d’élucider ce cas, prennent bientôt une tout autre direction ! Et si cette affaire trouvait ses origines parmi les proches de Charity? Laquelle, d’ailleurs, s’enferme depuis le drame dans un étrange silence…

Katerina Autet a vécu aux États Unis et ça se sent. Les mythes du rêve américain elle connaît. Et elle en démonte ici les mécanismes avec une précision d’horloger et un machiavélisme achevé ! Le cadre de l’enquête n’est bientôt plus qu’un prétexte pour nous emmener à la découverte de ces écarts insurmontables entre les classes, les quartiers, les difficultés de vivre dans un système qui vous broie dès que possible. Et ce secret mal d’être que l’on cache sous la réussite à tout prix, sous les tapis persans , les diamants ou les tenues Max Mara. Katerina Autet nous plonge au cœur d’une société de l’apparence où, au bout du compte, ce sont quand même les sentiments humains qui expliqueront tout.
Et quand vous refermerez Les deux morts de Charity Quinn, vous aurez très envie qu’Ethan et Helena deviennent des personnages récurrents sous la plume de Katerina ! (CD)

Les deux morts de Charity Quinn. Katerina Autet. Robert Laffont, La Bête noire, 2022.

Vous trouverez ce livre chez votre libraire habituel, évidemment! Sinon, commandez Les deux morts de Charity Quinn sur Librel, le site des libraires francophones indépendants de Belgique.

Ce texte est soumis à la loi sur la reproduction. Autorisation à demander à inculq@gmail.com.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.