Conseil polar du vendredi soir

Le confinement ne vous suffit pas? Vous en redemandez? Le conseil lecture du Festival Nuit blanche du Noir pour une fin de semaine en huis clos avec …

Oxymort (Franck Bouysse)
Louis Forell se réveille enfermé, séquestré dans une cave humide plongée dans le noir et dans le silence. Les battements de son cœur sont ses seuls repères : Louis est couché sur la terre battue et incapable de se souvenir comment il s’est retrouvé là et surtout pourquoi. L’odeur âcre de la cave transparaît des pages du court opus de Franck Bouysse : bonne nouvelle si vous la sentez, vous n’êtes pas porteur du Covid-19 !
Comment ne pas devenir fou quand on ne comprend pas ce qu’on fait là? Louis ne voit pas son bourreau qui pourtant lui fournit de temps en temps un plateau repas et surtout des dessins mystérieux. Ces dessins l’aideront-ils à deviner qui le séquestre ? Qu’a-t-il fait pour mériter son sort ? Il ne se connaît pas d’ennemi et mène une vie sans excès, calme et plutôt rangée. Pourquoi son geôlier ne lui parle-t-il pas ? Ce silence contribue à la tension accablante et à l’atmosphère angoissante de l’histoire.
Pour l’oxymore (ou pour occire la mort ?), l’auteur nous tire de l’obscurité de la cave et remonte à la vie son prisonnier qui cherche à comprendre ce qu’il fait là en se plongeant dans ses souvenirs. Dans le passé de Louis, on revit, on retrouve la lumière. Prof de SVT plutôt apprécié, Louis vivait une aventure amoureuse avec la jolie Lily. Daniel Farque, le flic qui enquête sur la disparition, plutôt sceptique au départ, explore différentes pistes pour retrouver Louis mais y met-il suffisamment d’énergie ?
Dans cette ambiance oppressante portée par un texte dynamique au style percutant et aux phrases courtes, Franck Bouysse nous fait presque nous sentir libres dans notre petit confinement confortable. On peut regretter que le livre soit si court (quand c’est bon, on aime quand c’est plus long) et que l’auteur n’ait pas consacré plus de temps et d’espace aux personnages secondaires dont notamment Suzanne, la collègue de Louis attirée par lui mais poursuivie par son voisin qui lui réserve des dédicaces radiophoniques malaisantes comme diraient les djônes d’aujourd’hui. Lily et Daniel Farque auraient aussi pu gagner en épaisseur si l’auteur leur avait accordé un peu plus d’attention. Le petit rôle joué par le flic ne permet de qualifier l’ouvrage de polar mais c’est incontestablement un thriller dont la tension est maintenue avec soin par l’auteur. Un bouquin pour frissonner confiné ! (AH)

Sur ce blog, un autre article à propos de Franck Bouysse.

Oxymort, Franck Bouysse. Moissons noires éditions 2019.

Vous pouvez télécharger Oxymort  sur Librel, le portail numérique des libraires francophones de Belgique. Il vous en coûtera 12,99 euros! Téléchargement immédiat. Ou, mieux encore, adressez-vous aux quelques libraires indépendants qui, de plus en plus nombreux, vous envoient des commandes.
Cet article est soumis à la loi sur la reproduction. Autorisation à demander à inculq@gmail.com

 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.